Aertssen-6

Réacteur s'envoi en l'air

Lors du premier semestre 2015, Aertssen Kranen a conclu un nouveau contrat de levage avec BP Chembel. Outre le travail de levage et l’alignement final des réacteurs, le contrat comprenait également des travaux préparatoires et des activités d’ingénierie de détail. L’élément le plus important du contrat devait être placé début août : un réacteur d’au moins 420 tonnes, de 10,12 m de diamètre et de pratiquement 18 m de longueur.

Grues
BP Geel
Geel
2015

Lors du premier semestre 2015, Aertssen Kranen a conclu un nouveau contrat de levage avec BP Chembel. Outre le travail de levage et l’alignement final des réacteurs, le contrat comprenait également des travaux préparatoires et des activités d’ingénierie de détail. L’élément le plus important du contrat devait être placé début août : un réacteur d’au moins 420 tonnes, de 10,12 m de diamètre et de pratiquement 18 m de longueur.

La traversée de l’E313 et de la Nèthe
Or, évidemment, le gigantesque réacteur devait y arriver en premier. Notre filiale Roll-iT s’est chargée de retirer le réacteur et de l’acheminer au site de BP Chembel. Pour cela, 32 lignes d’essieu SPMT ont été mobilisées pour le transporter de nuit sur l’autoroute E313. La police y a coupé la circulation et les glissières de sécurité ont été retirées temporairement pour permettre le passage en toute sécurité. Néanmoins, l’obstacle suivant est rapidement apparu : un peu plus loin se trouvait le pont enjambant la Nèthe, qui ne pouvait pas supporter le poids de la charge. Naturellement, cet élément avait été pris en considération en amont et un pont temporaire avait été construit par-dessus le pont existant. En procédant de cette manière, le réacteur a pu arriver à destination en toute sécurité.

Pivotement et levage
À l’arrivée sur le site, deux grues sur chenille se tenaient prêtes à lever le réacteur. Cette manoeuvre a été réalisée par un engin Terex CC2800-1, qui a été déployé en tant que grue principale et un Terex CC2400 utilisé en tant que grue de démarrage. Les grues ont une capacité maximale de 600 tonnes et 400 tonnes. Dès que le réacteur fut tourné dans le sens de la hauteur, il fut placé sur son emplacement final, d’un rayon de 15,5 m.

Bon déroulement des travaux
Il s’agissait d’un chantier de grande envergure, mais qui s’est malgré tout déroulé de façon rapide. Comme l’a également remarqué Bob De Jong, chef de projet de BP Chembel : « Le transport, comprenant la traversée de l’E313, jusqu’au chantier de BP n’a duré que 90 minutes, c’est-à-dire bien plus vite que ce qui avait été estimé. Le pont provisoire surplombant la Nèthe a été achevé dans les temps.

En outre, les travaux de levage se sont également parfaitement déroulés : le réacteur a été correctement mis en place et le levage en lui-même s’est lui aussi bien passé. C’est pourquoi nous sommes, bien sûr, très satisfaits de leur travail. » En octobre, un deuxième réacteur moins lourd a été retiré avec succès pour effectuer des travaux d’adaptation. Ensuite, au cours de l’étape suivante du projet, il sera remonté dans l’usine BP.